chou et loup

Entre chou et loup

entre chou et loup

spectacle jeune public | À partir de 6 ans | 55 min.
mercredi 10 octobre 2018 | 15h00
La maison du théâtre


Noémi Boutin violoncelle

Sylvaine Hélary flûte


Une échappée musicale dans un univers décalé et onirique.

Sur des musiques de Joëlle Léandre, Albert Marcoeur ou encore Ève Risser, les deux complices nous parlent des joies ou des peines de l’aventure humaine. L’une est flûtiste, l’autre violoncelliste, leur relation, oscille entre amitié et jalousie, complicité joyeuse et fourberie mesquine, jeu et agacement. Chemin faisant, emportées par l’indiscipline de leurs émotions, elles nous entraînent dans un univers décalé et onirique. Parts de vies ou parties de scène, allons savoir ? Leur complicité musicale est surtout leur meilleur prétexte pour nous raconter, un pied dans le surréalisme, des ”histoires de fous” lardées de chats et de choux.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
unique 8 €
ticket
© Jean Marc Lobbé
Spectacle Odyssées en Yvelines 2014, biennale de création théâtrale conçue par le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN, en partenariat avec le Conseil général des Yvelines. Production : Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN, avec l’aide de la SPEDIDAM et d’ARCADI.
Production déléguée : Cie Noémi Boutin
La Compagnie Noémi Boutin est soutenue par la SPEDIDAM et reçoit pour ses projets les aides de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de l’ADAMI et de la SACEM. Elle est membre de Futurs Composés – réseau national de la création musicale et de RamDam – réseau professionnel des musiques jeune public.

louis laurain

Louis Laurain

LOUIS LAURAIN solo
+ Perrine Bourel solo

DIMANCHE 14 octobre 2018 | 14h30
Passerelle CAC


Louis Laurain trompette, électroniques, objets


Trompettiste, improvisateur et compositeur hors-norme, Louis Laurain s’installe au centre d’art Passerelle pour une performance sonore étonnante.

Unique Horns est une pièce en solo pour trois trompettes, un système d’amplification bricolé, un ordinateur et différents objets résonnants. On peut y entendre de la trompette, jouée ou pré-enregistrée, du field recording, des oiseaux, du bruit blanc, du métal qui vibre, des scies, des tambours, du feed-back, des crapauds, des ondes pures, de la musique et des bruits de jungle. Louis Laurain s’intéresse aux différentes formes de musique improvisées, travaillant en solo et au sein de formations allant du duo au grand ensemble (Actuum, HiFi Lo-Noise, Umlaut Big Band...). Il a ainsi développé une approche intuitive et spontanée de la musique, tout en inventant un langage personnel et original.

Retrouvez le solo de Perrine Bourel cette même après-midi.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. entrée libre, dans la limite des places disponibles
© Antoine Cognet
perrine bourel

Perrine Bourel

PERRINE BOUREL solo
+ Louis Laurrain solo

DIMANCHE 14 octobre 2018 | 14h30
Passerelle CAC


Perrine Bourel violon


Après dix années d’étude de violon classique, Perrine a un choc en entendant un disque de collectage du violoneux Émile Escalle.

Guidée par son intuition, elle décide de partir à la rencontre des musiciens qui la touchent et passe ainsi trois années, voyageant entre les Alpes du Sud et l’Irlande, en approfondissant ces répertoires de musiques à violon. Elle rencontre ensuite la compagnie de théâtre Pile ou Versa avec qui elle explore la place du musicien sur scène, en développant avec son instrument, sa voix et son corps, une manière d’être à la scène. Dans ce solo, elle explore les matières du son acoustique et du son amplifié.

Retrouvez le solo de Louis Laurain cette même après-midi.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. entrée libre, dans la limite des places disponibles
© Antoine Cognet
theo ceccaldi

Théo Ceccaldi ‘Freaks’

Théo Ceccaldi freaks
+ François Corneloup Révolut!on

MERCREDI 10 octobre 2018 | 20h45
Le Vauban


Théo Ceccaldi violon, claviers, voix
Benjamin Dousteyssier saxophones
Quentin Biardeau saxophone, claviers

Giani Caserotto guitare électrique
Valentin Ceccaldi violoncelle
Etienne Ziemniak batterie


Théo Ceccaldi figure assurément parmi les grandes révélations de la scène jazz européenne.

Vainqueur des Victoires du Jazz 2017, il ajoute « une corde à son violon et dévoile une nouvelle facette de sa personnalité protéiforme : celle d’un authentique rockeur. À la tête d’un sextet composé de musiciens de sa génération, il propose un programme où l’exigence technique le dispute à l’énergie et l’immédiateté d’une musique folle. Ce théâtre post-moderne voit défiler un cocktail de genres savamment dosé et parfaitement agencé. Pop, easy listening, new wave, free jazz, punk s’entrechoquent dans un joyeux mélange et ces décrochages permanents évoquent le zapping pratiqué par le John Zorn de la fin des années 80 – même si le soin porté à des structures architecturales solides rappelle également Frank Zappa.” (Citizen Jazz)

Retrouvez le François Corneloup 5tet en première partie de soirée.


Les informations pratiques :


Tarifs :
. en réservation :
plein 17 € / réduit 14 € / adhérent.es : 11 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
© Alexandre Jeanson
Luge

Luge

LUGE
Mac Orlan Jazz Club

vendredi 12 octobre 2018 | 18h00
Le MAC ORLAN


Maxime Le Breton piano
Dylan James contrebasse

Tristan Le Breton batterie


Trois musiciens issus de différentes formations jazz ou des musiques traditionnelles se regroupent sous le nom de Luge ; ou comment s’essayer à la glissade musicale.

Ils se connaissent bien (deux frères et un ami) et jouent régulièrement ensemble depuis des années. Ils ont décidé de se laisser aller, de sortir des compositions en latence dans des fonds de tiroir : Maxime Le Breton au piano, Tristan Le Breton à la batterie et Dylan James à la contrebasse ont fini par se créer un nouveau traineau musical. Un trio tout ce qu’il y a de plus standard en jazz donc, et qui ouvre (librement) le dialogue entre chacun des instruments. Qui laissent l’air y respirer, entre une note en suspension ou un accord qui vibre. Un univers où l’on croise les fantômes de plusieurs groupes de jazz, des frottements et de petites chutes. C’est simple et vivant, un peu comme la neige.

https://luuuge.fr/


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
plein 8 € / réduit & adhérent.es : 5 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
© MLB
Rova saxophone

Rova Saxophone Quartet

Rova Saxophone Quartet
+ The Bridge #8

JEUDI 11 octobre 2018 | 20h45
Le VAUBAN


Bruce Ackley saxophone soprano
Steve Adams saxophone alto et sopranino

Larry Ochs saxophone ténor et soprano
Jon Raskin saxophone baryton


Très rare en Europe, le quatuor de saxophones ROVA est une légende sur les scènes des musiques improvisées et contemporaines.

Créée en 1977 en Californie, Rova est un groupe toujours à l’avant-garde, qui puise dans les racines du free jazz, du rock, de la nouvelle musique du XXe siècle autant que dans les musiques traditionnelles et populaires d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des États-Unis. Si la majeure partie des compositions sont celles des membres du groupe, on peut aussi citer bon nombre de collaborations avec Anthony Braxton, Terry Riley ou John Zorn, avec Steve Lacy, Sam Rivers et tant d’autres. Exploration et inventivité, compositions et improvisations collectives sont les maîtres mots d’une formation considérée comme l’une des plus passionnantes de ces dernières années.

Retrouvez The Bridge#8 en première partie de soirée.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
plein 17 € / réduit 14 € / adhérent.es : 11 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
© Peter Gannushkin
the bridge

The Bridge#8

THE BRIDGE #8
+ Rova Saxophone quartet

JEUDI 11 octobre 2018 | 20H45
Le VAUBAN


Mars Williams saxophone, objets
Antonin-Tri Hoang saxophone alto, clarinettes

Tatsu Aoki contrebasse, shamisen, vidéo
Samuel Silvant batterie


The Bridge, réseau transatlantique pour le jazz et les musiques créatives, met en relation improvisateurs de France et des États-Unis, au gré de formations toujours mixtes, toujours hybrides, toujours phénoménales.

Cet ensemble, dans une configuration légèrement différente, a d’abord traversé The Bridge au printemps 2015, vers Chicago. Comme il est de coutume, les membres de ce quartette n’avaient jamais joué ensemble auparavant, hormis quelques séances préparatoires pour chacun des saxophonistes avec le batteur (Samuel Silvant a d’abord rencontré Mars Williams lors d’un enregistrement avec Larry Ochs, Julien Desprez et Mathieu Sourisseau en avril 2014 à Chicago, et Antonin-Tri Hoang pour une session en mars 2015 à Paris).  Qu’il s’agisse de déployer les grandes étoffes rythmiques, de les déplier et replier en coudes et courbes plus ou moins accentués, de suivre et d’alimenter les courants énergétiques, électrisants, ou de reconsidérer la mécanique même de l’instrument comme source sonore, émetteur d’ondes, véhicule de l’inouï, qu’il s’agisse de faire monter la fièvre de l’interplay, d’étirer la pâte des souffles, de raréfier leur retentissement, que ça fuse, ruse ou luise, seul compte d’être capable de tout. Avec l’aide phénoménale, cette fois-ci, de Tatsu Aoki – mieux qu’un support : la contrebasse la plus pendulaire, la plus hypnotique, de tout l’univers. Des paysages sonores à l’infini, réellement relayés par des images en métamorphose, des films expérimentaux préparés par ses soins.

Retrouvez Rova Saxophone quartet en seconde partie de soirée.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
plein 17 € / réduit 14 € / adhérent.es : 11 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
The Bridge est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Sacem, le FCM, l’Onda, la Spedidam, l’Adami, l’Institut Français et Intencity
the khu

The Khu

THE KHU
Mac Orlan Jazz Club

jeudi 11 octobre 2018 | 18h00
Le MAC ORLAN


Nicolas Péoc’h saxophone
Johan Blanc trombone

Nicolas Bauer basse
Vincent Sauve batterie


La musique de The Khu dessine de grands espaces d’improvisation portés par un groove malin et insaisissable. Du jazz vif, espiègle et rock’n roll, joué avec un plaisir communicatif !

Les membres de The Khu se sont rencontrés à Brest au sein de l’orchestre Nimbus, dirigé pour sa dixième édition par le saxophoniste et compositeur Steve Coleman. Après cette expérience, ils décident de former un quartet où les principes enseignés par l’américain cohabiteraient avec leurs sensibilités et idées propres. Un passage très remarqué lors du tremplin national de Jazz à La Défense, et le quartet enchaîne les concerts, trace son sillon. Leur nom leur vient de l’ancienne Égypte ; le Khu était considéré comme une ancre qui liait les formes spirituelles et physiques d’un individu. Toujours en mouvement, la musique de The Khu se joue des étiquettes et se recompose en permanence sur la base de compositions millimétrées. On se retrouve ainsi comme aspiré dans une transe rythmique infernale. Le jeu collectif de ces quatre musiciens est impressionnant de cohésion et force l’adhésion immédiate.

« Une combinaison d’énergie guerrière et de recherches rythmiques. Cela donne une musique à angles aigus, à fleur de nerfs, où la répétition de certains motifs peut se transformer en hymne à tue-tête. Musique tendue, têtue, vibrante, énergique. C’est déjà plus que prometteur. » Jazz Magazine

« Un album sans paresse, sans facilités, aux méandres totalement maîtrisés. » Citizen Jazz

« Du jazz contemporain à la forte personnalité sur des rythmiques complexes et des formes mélodiques anguleuses. Sacré caractère les bretons ! » Culture Jazz


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
plein 8 € / réduit & adhérent.es : 5 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
© Vincent Sauve Domage
murcia jubran

Sarah Murcia & Kamilya Jubran

SARAH MURCIA & KAMILYA JUBRAN
Atlantique Jazz Tour

DU 28 SEPTEMBRE AU 7 OCTOBRE 2018
BRETAGNE


Sarah Murcia contrebasse

Kamilya Jubran oud, chant


Un duo lumineux, parfait équilibre entre épure et sophistication.

La musicienne palestinienne Kamilya Jubran et la contrebassiste française Sarah Murcia se connaissent et font de la musique ensemble depuis de nombreuses années maintenant. Les points de convergence entre le langage de la musique traditionnelle arabe d’un côté et le jazz de l’autre, sont au cœur de leur musique : une musique à la fois ciselée, finement travaillée et improvisée.

Oudiste et chanteuse, Kamilya Jubran fut la voix principale de Sabreen, on l’a croisée également aux côtés de Werner Hassler. Quant à Sarah Murcia, elle est devenue un véritable pilier de la scène jazz française, ouverte à toutes les expériences de la pop, du jazz et de l’improvisation, d’Higelin à Rodolphe Burger en passant par Elysian Fields ou encore Magic Malik.

Avec leur nouvel album Nhaoul, elles ont trouvé la formule magique pour donner libre cours à leurs cordes sensibles sur un terrain de jeu patiemment construit. La base du duo repose sur une convergence musicale et esthétique étonnante, qui s’est solidifiée en approfondissant plusieurs compositions de Kamilya sur des poèmes – en prose, pour laisser à l’oud une totale liberté rythmique et mélodique. Les textes sont forts, choisis chez des poètes contemporains ou extraits d’un recueil de poésies bédouines des déserts du Sinaï et du Negev et chantés en dialecte.

« La chanteuse et oudiste palestinienne et la contrebassiste française entremêlent leurs cordes en toute intime connexion. Subtil. » La Terrasse


Les informations pratiques:


La tournée par date :

Ven 28 sept – 21 h 00 – Café Théodore – Tredrez-Locquémeau

 

Dim 30 sept – 18 h 00Run ar Puñs – Châteaulin

 

Mar 2 oct – 18 h 30Médiathèque de Quimperlé

 

Jeu 4 oct . – 20 h 30 Salle des Menhirs – Langon

 

Ven 5 oct. 20 h 30La Péniche spectacle – Rennes

 

Sam 6 oct. 20 h 30 – Ty Coz – Crozon

 

Dim 7 oct . 1 7 h 00   + EOG  – La Grande boutique – Langonnet
© Marc Domage
evergreen

Evergreen

ENSEMBLE NAUTILIS Evergreen
+ Ikui Doki

MARDI 9 octobre 2018 | 20h45
Le VAUBAN


Nicolas Pointard batterie
Nicolas Peoc’h saxophones
Julien Pontvianne saxophone, clarinette
Philippe Champion trompette
Vincent Raude électronique

Matthias Mahler trombone
Christophe Rocher clarinette
Frédéric B.Briet contrebasse
Antonin Rayon piano


L’Ensemble Nautilis crée son nouveau répertoire en grand ensemble et confie la partition au batteur Nicolas Pointard. Une surprenante poésie sonore qui groove.

Pour ce nouveau répertoire, Nicolas Pointard a élaboré un mille-feuilles polyrythmique à l’équilibre tangent, à l’harmonie circulaire et sidérale qui prend racines dans les chocs instrumentaux et les soubresauts mélodiques. Telle une tectonique des plaques orchestrale, les agencements se font échos, les voix se traversent et la magie opère pour laisser apparaître des monuments de sons, des paysages parsemés de montagnes symphoniques et de prairies de silence.
Evergreen est une joie qui éclate en un printemps assourdissant.

« Compagnon de longue route de l’ensemble brestois, Nicolas Pointard est un savant composite de l’héritage des bois et celui des villes, de l’ancien et du contemporain. Semblant à l’aise autant dans la musique de Stravinsky que celle des improvisateurs américains (qu’il côtoie au cours des rencontres ARCH ou dans le Third Coast Orchestra), le batteur joue aussi dans les musiques transgenres du rock ou de la pop. Il évolue en homme libre dans le champ jazzistique, c’est-à-dire un monde pluriel, ouvert et en constante formation selon les individus qui le fabriquent et non selon des codes ou des normes imposés. Créé en 2011 par le clarinettiste Christophe Rocher, l’ensemble Nautilis s’est donc choisi en 2016 un être pivot pour explorer de nouvelles pistes de jeu. Pendant deux ans, le capitaine du vaisseau Evergreen a travaillé une matière centrée sur la thématique des Arbres. Une vision du divers qui s’observe et s’expérimente, lié au sol et aux racines. Matière vivante autour de nous, changeant chaque hiver, chaque printemps. » Le Poulailler

Retrouvez IKUI DOKI en première partie de soirée.


Les informations pratiques:


Tarifs :
. en réservation :
plein 17 € / réduit 14 € / adhérent.es : 11 €
. sur place, compter 2 € supplémentaire pour chaque tarif
ticket
© Romain Al’l